MVP: Shaqiri. Étincelle continue
L’attaquant de Stoke a posé beaucoup de problèmes aux défenseurs adverses avec ses dribbles et ses accélérations. Le premier but suisse naît de l’une de ses percussions, et en deuxième mi-temps il arrive à être dangereux également dans le jeu aérien. Lui laisser trop d’espaces pourrait être l’erreur que la France n’aurait pas le temps de regretter

PHOTO ALBUM 📷 | Switzerland – Belgium 1-2 : match pictures #swibel #tousenfrance

Un video pubblicato da Belgian Red Devils (@belgianreddevils) in data:

POINT FAIBLE: quand l’axe tremble…tombe
Ils n’ont pas concédé énormément d’occasions, mais sur chaque faux pas, ils l’ont payé cash. L’erreur de Senderos, qui oublie totalement Lukaku au marquage, est très grave. Il laisse trop de liberté a son adversaire, et le timing est mauvais : 3 minutes seulement après le but de Dzemaili qui avait lancé la Nati. Un cadeau qui n’est pas permis à ce niveau, mais la défense suisse en deuxième mi-temps craque encore en laissant aux attaquants belges plusieurs occasions sans opposition.

à REVOIR: un milieu sans granit
Peut-être que l’émotion de signer avec un top-club de Premier Ligue l’a trop freiné, mais Granit Xahka n’a pas réussi à adresser le jeu suisse comme il y parvient à d’habitude. Sombre après-midi aussi pour Behrami. En revanche, Dzemaili est le seul à se sauver, pour le but, et pour les autres occasions qu’il arrive a créer (frappe de loin à la 77ème).