5 FC Lorient

Unique départ payant de la formation lorientaise, Raphael Guerreiro représente néanmoins une manne financière importante, qui permet au club de bénéficier de quelques ressources supplémentaires. Acheté 12M€ par le Borussia Dortmund, la révélation du championnat précédant aurait même pu être vendu plus cher, si le transfert avait été finalisé après la victoire finale de l’Euro par le Portugal, dont il a été un des principaux protagonistes. Avec beaucoup de retours de prêts et de modestes arrivées, le club ne s’est pas ruiné sur le marché : la plus grosse dépense culmine à 2M€, le montant versé pour le milieu portugais Cafu. En définitive, Lorient se retrouve avec un bilan positif de 7,60M€. guerreiro-tout-proche-du-borussia-dortmund_178860

4 Lille OSC

Une nouvelle fois, c’est la vente d’un joueur qui va permettre au club de donner de l’air à son comptable. Même schéma et même poste pour Djibril Sidibé, qui évolue lui aussi en tant que latéral. A 23, il fait le grand saut en choisissant Monaco, qui aura déboursé pour lui 15M€. Quelques départs moins important et une seule arrivée payante (le portugais Eder confirmé pour 4,50M€ suite à son prêt de la saison passée), permettent au LOSC de tenir un bilan très honorable. Avec 15,80M€, le club nordiste pourrait même colmater d’éventuelles brèches au sein de son effectif. Sidibé

3 Stade Rennais FC

Pas vraiment connu pour son caractère dépensier, le Stade Rennais s’est davantage distingué en révélant des joueurs jusque-là inconnus du grand public, qu’ils proviennent ou non de sa formation. Dernier exemple en date : Ousmane Dembélé. Le jeune et fantasque attaquant d’origine malienne a éclabousser la Ligue 1 de son talent à l’occasion de l’exercice précédent. Alors qu’il n’est âgé que de 19 ans, le voilà déjà sur le carnet des plus grands clubs, dont le Borussia Dortmund, qui réalise ici sont second coup « made in » France. Cette transaction permet à Rennes d’encaisser 15M€, en plus des ventes plus anecdotiques de Toivonen ou Diagne, tout deux cédés pour 1,5M€. Le seul achat de Gourcuff, ancien entraîneur de l’Algérie, étant Bensebaini (2M€), qu’il a connu à cette occasion; le club peut se targuer d’un bilan légèrement supérieur à celui des lillois, avec 16,23M€. ZnGnN

2 Olympique Lyonnais

Toujours très attentif sur le marché des transferts, l’OL n’a négligé ni les arrivées, ni les sorties, soignant toujours la pertinence de ses transactions. Un joueur important arrivé libre (Nkoulou), un autre promis à un grand avenir est arraché à la concurrence des grands d’Europe pour 7,50M€ (Mammana) et le départ difficile mais à propos d’Umtiti pour la somme de 25M€; voilà résumée la seine campagne des gones. Avec le départ de Rose pour Lorient (1,50M€), il est juste de noter la rationalité de Jean-Michel Aulas, qui a remplacé deux défenseurs par deux autres, dans un souci d’équilibre. Le bilan est, jusqu’ici, de 19,80M€ dans le positif. umtiti-presente-au-barca_182325

1 Olympique de Marseille

Si l’OL recherche l’équilibre sportif, on ne peut pas en dire autant de l’OM, qui use d’une politique à sens unique… La seule dépense marquante des marseillais ? Le règlement de l’option d’achat de Cabella, s’élevant à 8M€. Le reste est à mettre au compte des prêts ou de l’arrivée de joueurs libres. Les grandes démarches du mercato marseillais se trouvent du côté des départs. Michy Batshuayi est au centre de la transaction phare de l’été olympien, qui a vu le belge s’engager avec Chelsea, contre la somme de 39M€. Pour le reste, entre Mendy  à Monaco(13M€), Lemina confirmé par la Juve (9,50M€), ou encore Dja Djedjé vers Watford (3,60M€), l’OM n’a pas hésité à vendre ses meilleurs éléments pour renflouer les caisses. Le résultat ? Un bilan positif s’élevant à 57,90M€. Une somme importante qui, si elle n’est pas, au moins partiellement, redistribuée dans le recrutement de quelques profils talentueux, ne devrait pas servir beaucoup les intérêts du club. Manchester-United-Man-United-News-Man-United-Transfer-News-Transfer-News-Transfer-Gossip-Transfer-Rumours-Benjamin-Mendy-631626