5 Paul Pogba

En dépit d’une copie imparfaite et lacunaire, Paul Pogba a marqué de son empreinte la victoire des Bleus. Son centre parfait permet au très discuté Olivier Giroud de répondre à ses détracteurs en envoyant le ballon au fond des filets. Le joueur de la Vieille Dame est admirable dans sa capacité à illuminer le jeu sur un éclair, mais il est légitime d’attendre plus d’un tel diamant. Malheureusement, Pogba n’a pas réussi à imprimer son rythme, ses idées au jeu français qui, privé de son chef d’orchestre, manque parfois de créativité. Une note somptueuse, dans une partition insipide.

4 N’Golo Kanté

Le poumon de Leicester n’a encore joué que peu de matches avec les Bleus, mais il n’en dégage pas moins le calme et la sérénité d’un habitué. Un besogneux de plus dans le milieu à trois de Deschamps qui est sans nul doute la clé de la solidité du dispositif français, et ce davantage après les doutes qui assaillent le secteur défensif. Lassana Diarra a du soucis à se faire, un concurrent de taille lui dispute désormais la place de titulaire.

3 Blaise Matuidi

Énième preuve de solidité et de souplesse pour Blaise Matuidi. Capable d’abattre un travail monstre dans le cœur du milieu de terrain, de la première à la dernière minute, il se révèle également comme un redoutable finisseur, qui, s’il en a l’occasion, ne manquera pas de se signaler devant le but. Le parisien donne l’impression de progresser sans arrêt. Il est en train de prendre une autre dimension, alors que Pogba peine encore à soutenir le même rendement en EDF.

2 Kingsley Coman

Kingsley Coman a trouvé son jardin. L’ancien parisien a traversé son couloir sans jamais trouver opposition à sa mesure. Ses changements de rythme sont un cauchemar pour les défenses adverses. Il offre différences individuelles et lucidité dans la dernière passe, une recette souvent fatale. Hier encore il démontrait son incroyable faculté à devancer son adversaire sur un coup de rein, rappelant par son explosivité et sa fougue le regretté Garrincha. Un véritable atout face aux défenses regroupées.

1 Dimitri Payet

L’incontestable point fort de cette équipe est l’attaque. Avec trois buts marqués, malgré l’absence des deux titulaires sur les ailes, les Bleus confirment leur bonne santé dans ce domaine. Dimitri Payet est le premier artisan de cette victoire, à l’arrachée, qu’il a façonnée d’un geste limpide dans les derniers instants de la partie (90e). S’il s’illustre aussi dans le jeu des Bleus, c’est sur coup franc que l’ancien nantais s’est montré décisif, offrant à Didier Deschamps une arme supplémentaire.

Ce France / Cameroun aura donné à tous les observateurs la possibilité d’isoler les limites de cette équipe de France. Mais il serait injuste de ne pas lui concéder la virtuosité, bien que discontinue, de son attaque, et la ténacité de son milieu. Si l’optimisme n’est pas forcement de mise, tout n’est pas noir dans ce premier examen qui a permis à certains de donner des garanties solides au sélectionneur.