Lutte pour le titre

PSG OL ASMEvidemment le grandissime favori sera le Paris Saint-Germain. Avec l’arrivée d’Unai Emery et les départs de Laurent Blanc et Zlatan Ibrahimovic, le PSG entre dans un nouveau cycle. Les joueurs vont devoir s’adapter à leur nouvel entraineur. Sur le papier, ils conservent le meilleur effectif de France mais la concurrence semble beaucoup plus forte que la saison dernière…

A commencer par l’Olympique Lyonnais, dauphin du PSG sur le dernier exercice. Malgré un début de championnat raté, les hommes de Bruno Genesio avaient réalisé une deuxième partie de saison canon pour finir derrière Paris. Beaucoup voyait des cadres de l’OL quitté le club cet été, pour le moment tout le monde et resté et si l’on croit Jean-Michel Aulas plus personne ne partira. L’OL s’est surtout renforcé derrière avec les arrivées de Mammana et N’Koulou, surtout ils vont pouvoir compter sur Nabil Fékir. Après sa saison gâchée par sa rupture des ligaments croisées du genou, l’international français revient plus motivé que jamais. Et si c’était lui, qui permettait à l’OL de venir encore un peu plus embêter le PSG ?

Autre concurrent du PSG : l’AS Monaco. A l’opposé du mercato de la saison dernière, les Monégasques ont misé sur un recrutement plus ciblé avec notamment le solide défenseur polonais, Kamil Glik ou l’ancien Lillois Djibril Sidibé. Surtout, Leonardo Jardim enregistre les retours de prêt de deux buteurs qui semblent être fait pour jouer ensemble : Radamel Falcao et Valère Germain. Le premier sort de deux saisons blanches en prêt à Chelsea et Manchester United, le second sort d’une saison prolifique avec l’OGC Nice. A eux deux, ils ont qualifiés l’ASM pour les barrages de la Ligue des Champions. Si les blessures laissent enfin tranquille Falcao, ce duo conjugué à la solidité défensive chère à Jardim, Monaco pourrait bien être dans la course au titre.

Course à l’Europe

Europe L1Derrière les trois gros du championnat, une grosse lutte pour l’Europe devrait s’engager pour la quatrième place qualificative pour l’Europa League. En premier lieu, l’OGC Nice, 4ème de la saison dernière, devrait avoir beaucoup plus de mal cette année après les départs de Claude Puel, Nampalys Mendy et surtout d’Hatem Ben Arfa. Néanmoins, les Aiglons vont tenter d’accrocher le bon wagon et compter sur l’expérience de leur nouvel entraineur, Lucien Favre, pour se battre pour l’Europe. Derrière, un groupe composé de Saint-Etienne, Lille, Rennes et Bordeaux semble armé pour disputer l’Europe. Lille et Sainté s’appuieront sur des affectifs très peu modifié pour faire aussi bien que la saison dernière. Bordeaux et Rennes démarrent un nouveau cycle avec deux nouveaux entraineurs, Jocelyn Gourvennec pour les Girondins et Christian Gourcuff pour les Rennais. En s’appuyant sur un recrutement intelligent, ces deux clubs devraient être de vrais attractions et ils semblent être capable de sa battre pour l’Europe. Enfin, on ne peut pas ne pas citer l’Olympique de Marseille, bien qu’avec le flou qui règne autour du club, il pourrait apparaitre dans quasiment tout les catégories. Malgré de nombreux départs, l’OM parvient petit à petit à recruter et à bâtir une équipe plutôt solide. Suffisant pour se battre pour l’Europe ? Nous aurons la réponse très rapidement.

Sortir de l’ombre 

Collage_FotorTrop forte pour le maintien et pas assez sur l’Europe (à moins que…). Caen, Toulouse, Nantes, Montpellier et Lorient apparaissent comme étant ces équipes. Les Caennais voudront faire aussi bien que leur belle 7ème place de l’an dernier. Pour le moment, seul Appiah a quitté la Normandie, Andy Delort devait quitter le club mais il n’a toujours pas trouvé de porte de sortie. Pour Toulouse, il s’agira de surfer sur la vague de cette fin de championnat qui avait permis aux hommes de Pascal Dupraz de se maintenir. Malgré le départ de Wissam Ben Yedder, le TFC a recruté intelligemment. Le FC Nantes ouvre une nouvelle page de son histoire après leur triste 14ème place la saison passée, avec l’arrivée de René Girard à la tête de l’équipe. Souvent décrié, Girard est toujours parvenu à obtenir de bons résultats avec ces équipes que ce soit Montpellier ou Lille. Enfin, Montpellier, malgré les départs de Dabo et Jonas Martin, les Montpelliérains conservent une équipe solide qui voudra faire mieux que la douzième place de la saison dernière. Enfin, le FC Lorient comme à leur habitude l’équipe s’appuiera sur le jeu et la stabilité pour assurer au plus vite le maintien et viser plus haut s’il y a une possibilité. Malgré le départ de Raphaël Guerreiro, les Merlus restent une bonne équipe de Ligue 1.

Le maintien 

dijon angersLes promus Metz, Nancy et Dijon joueront naturellement le maintien même si, avec un recrutement intéressant, Dijon pourrait rapidement s’extirper de cette lutte. En plus des promus, Bastia, Guingamp et  Angers ont des profils de relégable. Bastia a perdu Kamano et Ayité, deux de ses meilleurs joueurs la saison dernière. Guingamp a perdu son entraineur qui était l’âme du club depuis la remonté en Ligue 1. Enfin, Angers surprise de la première partie de saison l’année dernière, a le profil parfait pour subir le contrecoup cette saison. Neuvième du dernier exercice, les Angevins n’ont perdu aucun de leur titulaire mais voir une équipe s’effondrer après une belle saison est un classique de la Ligue 1

 

Ce que pourrait etre…

La plus grande surprise – si le PSG ne gagne pas le titre
Le plus grand retour – si l’OM accroche la Ligue des Champions
Le petit poucet – Dijon
La déception – Lille
L’ Europe inattendue – Toulouse
Le relégué surprise – Angers
Le meilleur buteur – Falcao