Digne
Probablement la dernière image de Digne sur le site du PSG

Une affaire en or. Pour le PSG et pour Lucas Digne. La vente du latéral gauche au Barca va rapporter au moins 17 M€ dans les caisses du club (+3 de bonus), qui quand ils négociaient avec la Roma demandaient quelque chose en moins. Le chiffre, et l’acquéreur, montrent que le joueur acheté il y a 3 ans pour 15M€ en provenance du LOSC, a bien séduit pendant son passage en Série A avec la Roma. Deschamps n’a jamais eu de doutes: c’était Digne le remplaçant pour Patrice Evra en Équipe de France, plutôt que Kurzawa qui n’avait pas autant de temps de jeu au PSG. Ses 33 apparitions en Serie A et les matches joués en Ligue des Champions (8 tous ceux du club italien), plus son travail tactique et physique sous les ordres de Spalletti (qui a été énorme en rapport à celui fait avec Garcia, comment disent plusieurs joueurs du vestiaire giallorosso) ont contribué à faire grandir un garçon qui, quand il était au PSG ne semblait pas prêt pour un si grand club, et maintenant va chercher une chance dans un cador d’Europe.
Luis Enrique, passé par la Roma, a toujours gardé un oeil attentif sur son ancien club, et le rôle du DS Braida dans cette affaire n’est pas à oublier. Dans les prochains jours : visite medicale et officialisation.
Avec Jordi Alba, la lutte pour une place titulaire ne sera pas plus simple qu’au PSG quand il avait la porte fermée par Maxwell, mais maintenant Lucas Digne semble un peu plus prêt pour un défi si important. L’été dernier, il quittait Paris à la recherche du temps de jeu et avec l’espoir de revenir plus fort et retrouver la sélection: pari gagné.

Cette saison, c’est quitte ou double. mundo deporitvoIl peut s’affirmer au top-niveau, peut-être avec 20/25 voire plus de matches au Barca et maintenir son rôle en sélection ou alors voire Kurzawa s’imposer au PSG et lui passer devant dans la hiérarchie de Didier Deschamps. Le sélectionneur va voir en quelques jours deux joueurs de ses 23 quitter un club où ils étaient titulaires pour aller saisir l’occasion de leur vie à côté de Messi. Une bonne nouvelle pour le foot français, même si Noël Le Graet pourrait ne pas trop l’apprécier