• Le style des communiqués

1.428 caractères pour annoncer l’arrivée (par défaut) de Laurent Blanc (cliquez ici), contre 2.469 pour officialiser l’arrivée voulue de Unai Emery (cliquez ici). Une photo d’illustration hors contexte parisien, contre une vidéo de présentation et deux photos en train de signer son contrat et avec le nouveau maillot du Paris Saint-Germain. Pas de déclaration officielle, contre la réaction de l’intéressé et celle de Nasser Al-Khelaïfi. Oui, en trois ans, le club de la capitale a également eu le temps d’apprendre aussi en matière de communication. Mais les différences entre les deux communiqués peuvent interpeller. La question mérite au moins d’être posée.

  • La gestion du recrutement

C’était l’un des points fondamentaux pour Emery avant de signer son contrat de 2 ans + 1 en option. Le technicien espagnol voulait maitriser la composition de son effectif. Cette garantie lui a été donnée en coulisses, et le communiqué insiste bien sur ce point. « Il prendra (…) une part active dans la campagne de recrutement », y est-il inscrit. A aucun moment cet aspect n’est mentionné dans le communiqué de presse qui annonçait le 25 juin 2013 l’arrivée pour deux ans de l’ancien sélectionneur des Bleus. Blanc a cependant tenu un rôle important dans l’arrivée de David Luiz, et a fait venir plusieurs joueurs, dont Yohan Cabaye et Benjamin Stambouli.

  • La communication officielle des ambitions des dirigeants

Le Paris Saint-Germain veut-il se montrer plus prudent ? Il y a trois ans, quasiment jour pour jour, les dirigeants promettaient que la mission du Cévenol serait de « conduire l’équipe vers les sommets européens ». Des termes répétés le 11 février dernier, lors de l’annonce de sa prolongation de contrat jusqu’en 2018 : « poursuivre son ascension vers les sommets européens » (cliquez ici). Avec l’arrivée d’Emery, le club ne parle pas de Ligue des Champions ni de Coupe d’Europe. Il est question d’« ouvrir un nouveau cycle dans les ambitions du club ». Cela sous-entend évidemment le rêve de voir les Rouge et Bleu remporter la C1. Mais la légère retenue par rapport aux mots choisis exprime peut-être un peu de sagesse.

Ces différences montrent une communication sans doute mieux maitrisée, et donc que le club grandit. L’espoir est maintenant d’attendre une évolution également sur les terrains. Un nouveau chapitre de l’histoire du Paris Saint-Germain débute aujourd’hui, 28 juin 2016. Au-delà du nombre de trompées remportés, déjà impressionnant depuis plusieurs saisons, l’évolution des prestations européennes du club français est très attendue. Le premier chantier sera le mercato estival qui, du côté de Paris, on peut le dire, débute officiellement aujourd’hui.